Le printemps arrive, il est temps de penser à l’aménagement des extérieurs!  Il est crucial de savoir que les planchers de terrasse sont toujours plus chers lors des périodes printannières et estivales : la forte demande fait monter les prix. 

Très souvent les bois proposés sont origines de pays exotiques; notamment du Brésil ou d’Afrique.  Les essences les plus courantes sont :

Ipé : Un bois qui a une très bonne durabilité : plus de 40 ans, une très bonne densité +- 1000 kg/m3, bois imputrescible de classe 5, très bonne résistance aux champignons, aux thermites et autres insectes. Ce bois est stable.  Sa couleur est brunâtre et parfois avec des reflets verdâtres qui disparaissent très rapidement sous l’effet des UV.  La largeur la plus courante est de 14 cm et les longueurs varient entre 250 cm et 450 cm, l’épaisseur est de 21 mm et ce plancher comporte un profil permettant un assemblage avec le système B-fix à vis invisibles. 

Padouk : Un bois qui a une très bonne durabilité; environ 40 ans, sa densité est d’environ 860 kg/m3, bois imputrescible de classe 5, il résiste très bien aux champignons et aux insectes; ce bois est très stable.  Sa couleur d’un brun rosé tirant sur le rouge est souvent surprenante quand nous venons livrer. Le bois est très rouge et après deux jours à l’air il prend une teinte magnifique, d’un beau brun très nuancé.  La largeur la plus courante est de 14 cm et les longueurs varient entre 250 cm et 450 cm, l’épaisseur est de 21 mm et ce plancher comporte un profil permettant un assemblage avec le système B-fix à vis invisibles. Nous pouvons le fournir également en largeur de 19 cm. 

Les résineux de chez nous ou d’ailleurs !  Dans les résineux nous avons le cèdre qui est naturellement imputrescible et donc tout à fait compatible à une utilisation extérieure : bardage, sous-toiture et plancher de terrasse.  Actuellement le pin sylvestre et autres résineux traités autoclave sont parfaitement compatibles à un usage extérieur mais n’auront pas la même durabilité que les “huileux” comme les bois exotiques mentionnés habituellement : ipé, padouk, massaranduba, teck, etc.

La technologie faisant des progrès il existe un bon nombre d’essence de bois de chez nous : donc avec un bilan carbone plus favorable et une éthique plus agréable ( on évite ainsi la déforestation des forêts brésiliennes avec les conséquences sur les population indigènes !!!) Cette technique est le thermo-chauffage. Les essences locales : frênes, résineux sont mises dans des espèces de “fours/étuves” et la température monte à près de 280° Ce procédé va modifier l’aspect physico-chimique du bois et le rendre imputrescible, résistant aux insectes et lui donner une jolie couleur brunâtre. La couleur variant bien évidemment en fonction de l’essence de bois traitée.  Les bois thermo-chauffés ne sont pas moins chers que les bois exotiques mais ont une empreinte carbone très favorable à l’environnement, donc à notre santé et notre avenir !

Le bois traité thermiquement est un bois qui a été chauffé à haute température, afin de le rendre imputrescible. C’est pour améliorer ses caractéristiques que les fabricants ont recours à ce procédé. Le procédé, sans ajour de produit chimique, provoque une modification physico chimique définitive des composants du bois. Un changement de teinte se produit, ainsi qu’une augmentation de sa stabilité dimensionnelle, une plus grande résistance aux champignons et aux insectes xylophages. Le bois est traité à cœur.