Généralement le pose de plancher se fait “ à l’anglaise” c’est à dire à joints perdus. 

C’est un type de pose qui évite les pertes importantes lors de la pose d’un plancher : quand on arrive au bout du rang de plancher posé, on repart avec la découpe restant de la planche précédente pour faire le départ du rang suivant. Les planches livrées peuvent donc avoir des longueurs variées. 

“A la française” qui est également à joints perdus mais qui autorise des largeurs de lames différentes. 

Antan nous faisions souvent la pose de plancher ou parquet à coupe de pierre; c’est à dire en respectant le même décalage tous les deux rangs. Cela implique une livraison de plancher à longueurs fixes. 

Il y a également la pose de parquet à bâtons rompus, à point de Hongrie, en échelles, etc.

Ce sont des parquets devenus malheureusement plus onéreux car moins demandés et de surcroît la pose de ces parquets requierrent une grande expérience et un calcul de travées indispensable. Ce type de pose étant plus complexes et demandant beaucoup plus de travail, le prix est évidemment plus élevé que pour une pose de plancher traditionnel à l’anglaise. 

Sur une chape, un ancien carrelage, un ancien plancher nous conseillons vivement une pose collée; c’est moins bruyant qu’une pose flottante et cela octroie une plus grande stabilité. 

La pose flottante peut être conseillée pour les locataires ne souhaitant pas modifier l’aspect du sol de manière définitive. 

La pose clouée est conseillée sur une structure avec lambourdes.